Maitriser ses pensées négatives

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation où les pensées négatives s’enchaînent ? « Mais quel imbécile », « je suis idiot », « je suis maladroit, je vaux rien… »

Ces phrases négatives que l’on se dit soi-même peuvent assombrir même la meilleure des bonnes humeurs et s’implanter dans notre cerveau sous forme d’ancrage, et agir ensuite négativement sur notre corps (maladies, stress, angoisses…). Par une simple pensée, vous pouvez vous détruire ou vous construire.

Mais soyez rassurés, vous pouvez améliorer votre façon de penser en réduisant la fréquence et les effets de ces schémas de pensées destructrices. Durant cet article, je vais vous montrer plusieurs méthodes afin d’y parvenir.

Tout d’abord il est impossible de contrôler toutes ses pensées. L’être humain en fabrique 60 000 tous les jours, des positives et des négatives. Comme je l’ai dit, contrôler toutes ses pensées est tout simplement impossible, en revanche vous pouvez modifier vos pensées négatives en les remplaçant par des choses plus positives pour vous et votre santé.

Ces pensées négatives ne signifient pas que vous êtes bon ou mauvais. Elles sont pour la plupart d’entre elles fondées sur le jugement des autres. Quelques techniques simples peuvent vous aider à mettre vos pensées négatives en perspective, et éviter qu’elles vous entraînent vers le bas.

  • Soyez positif !

Savez-vous que pour rattraper une pensée négative, il faut 7 pensées positives !

Alors, aujourd’hui votre mission si vous l’acceptez, c’est de remplacer les mots « je ne peux pas faire si » « je ne vais pas avoir ça » ou « c’est impossible » par « je peux le faire » « je vais l’avoir », « c’est possible ». Les neurosciences ont démontré que les pensées agissent sur le corps, alors l’un des exercices que je vous préconise est de pratiquer la méthode Coué.

Chaque matin en vous levant ou chaque soir en vous couchant, répétez-vous des phrases positives que vous aurez construites vous-même en fonction de vos objectifs. Attention ces phrases doivent être prononcées au présent « je suis sûr de moi », « j’ai confiance en moi », « je vais perdre 5 kilos dans 2 mois », « je suis chaque jour de mieux en mieux à tout point de vue ». Ce qui est génial avec la méthode Coué c’est que l’on peut l’utiliser dans chaque domaine de la vie. Pour plus d’informations sur la méthode je vous invite à lire mon article « changer sa façon de penser grâce à la méthode Coué ».

  • Examinez vos pensées

A chaque fois que vous pensez à quelque chose de négatif, vous pouvez faire ce deuxième exercice : notez votre pensée sur une feuille lorsque vous êtes en train de penser à quelque chose de négatif ou quelque chose qui crée un inconfort intérieur.  Ensuite, demandez-vous : est-ce que cette pensée et cette façon de fonctionner me rendent service ou alors est-ce qu’elles me tirent vers le bas ?

Demandez-vous ensuite d’où provient cette pensée infondée? Quelle est son influence sur moi ?  Pourquoi apparait-elle à ce moment-là ? Comment la transformer ?

En vous questionnant vous-même de cette sorte, vous serez beaucoup plus apte à examiner et contrôler vos pensées négatives afin de les transformer en quelque chose de plus positif pour vous.

  • Faites du sport

Le sport vous rend de bonne humeur et en pleine forme, Vous avez un coup de mou et avez besoin de vous changer les idées afin d’aller mieux ? Pratiquez une activité physique. Que vous pratiquiez un sport individuel ou collectif ou que vous fassiez une marche rapide, l’activité physique déclenche des réactions chimiques au niveau de votre cerveau, vous rendant plus heureux et plus détendu. Les sports d’équipe en particulier, permettent de se détendre et de se lancer un défi personnel visant à améliorer notre forme physique et à nous amener à nous surpasser. N’oublions pas non plus l’avantage des liens sociaux que cela entraîne.

L’activité physique régulière contribue à maintenir vos facultés mentales à un niveau optimal, au fur et à mesure que vous prenez de l’âge. Parmi ces facultés se trouvent la pensée critique, l’apprentissage et l’utilisation du jugement.

Lorsque vous êtes physiquement actif, votre esprit ne se concentre pas sur les facteurs ou causes liés au stress du quotidien. Cela peut vous aider à éviter de rester bloqué sur des pensées négatives. L’exercice physique réduit les niveaux d’hormones du stress dans votre corps. En même temps, il stimule la production d’endorphines. Ce sont des boosters d’humeur naturels qui peuvent garder le stress et la dépression à distance. Les endorphines peuvent également vous permettre de vous sentir plus détendu et optimiste après une séance d’entraînement intensif.

  • Méditez, pratiquer la pleine conscience

Plusieurs études de ces dernières années, réalisées aux Etats-Unis ont révélé que la méditation calme l’activité du cerveau. En effet, la méditation diminue la tendance de notre cerveau à vagabonder de pensée en pensée successivement. Elle réduit l’activité cérébrale et ainsi aide à diminuer le stress.

Et comme le fait de vagabonder de pensée en pensée est une des causes des personnes malheureuses, qui ruminent et qui se font du souci pour le passé et le futur, la méditation est un bon remède pour se sentir mieux rapidement. Plusieurs études montrent ainsi que la méditation permet de diminuer le nombre de pensées dans le cerveau. Résultat, on se sent moins stressé et plus calme au quotidien.

  • Faites un petit rituel journalier « transformez les mauvais côtés en bons côtés »

Commencez votre journée en pensant à 5 bonnes choses, cela peut-être vis-à-vis de vos enfants que vous trouvez merveilleux et qui vous remplissent de bonheur, mais encore votre conjoint qui vous donne de petites attentions tous les jours et vous comble d’amour, votre travail que vous adorez et qui est plutôt bien payé…

Je veux que vous pensiez à 5 choses merveilleuses dans votre vie dès votre réveil, c’est scientifiquement prouvé, vous serez 100 % plus heureux grâce au phénomène de la gratitude envers vous dès le réveil.

Ensuite, je veux que vous appréciez cette journée peu importe les différents accros que celle-ci a comporté, appréciez encore et encore, quand on vibre du positif, on reçoit du positif. Dites bonjour à vos collègues de travail avec un vrai sourire, allez serrer la main de votre patron, soyez positif ! Adoptez des habitudes saines. Faites du sport. Saviez-vous, par exemple, que le sport a des effets semblables à la morphine sur notre cerveau, ou qu’il permet de lutter contre la dépression ?

Maîtrise de soi, défoulement, plaisir de réussir, jouent également pour beaucoup dans la lutte contre les pensées négatives. Vous pouvez aussi décompresser et vous détendre le soir, faites une liste de tous les aspects positifs de votre journée qui vous rendent heureux, faites une liste de tous les aspects négatifs, ceci, il faudra que vous les analysiez et trouver une solution pour les limiter voir les changer.

Méditez, pratiquez la pleine conscience, c’est cette capacité à voir au-delà des pensées pas après pas. C’est une solution pour choisir avec prudence quels sont les pensées que vous allez laisser vous influencer et quels sont les autres que vous allez ignorer dans vos choix au quotidien.