4 astuces pour contrôler son stress

Aujourd’hui le constat est de plus en plus alarmant, 9 français sur 10 éprouvent du stress. 40% des français estiment que leur stress a augmenté durant ces 3 dernières années. Selon le rapport de l’observatoire national du médicament, les français sont depuis plusieurs années parmi les plus grands consommateurs d’antidépresseurs et de tranquillisants. Dans cet article je vais vous présenter 4 astuces qui vous permettront de réduire votre stress.

1) Identifier la cause de son stress et comprendre sa réaction au stress

Il s’agit de la première étape, et elle est d’une grande importance pour bien gérer son stress, identifier et comprendre la cause de son stress. La première étape pour pouvoir contrôler son stress c’est se connaitre soi-même. Gérer son stress c’est être plus conscient de soi. Ai-je subi, tout au cours de ma vie, des situations traumatisantes (décès, perte d’emploi, déceptions amoureuses, etc.) ? Ai-je des problèmes professionnels ? Des problèmes familiaux ou des difficultés relationnelles avec les membres de ma famille ? Des problèmes d’argent ? Suis-je malade ?… Être plus conscient de soi, c’est le premier pas vers la gestion du stress car pour gérer son stress, il faut connaitre et déterminer sa cause.

La compréhension de sa propre réaction aux situations stressantes est également importante pour contrôler votre niveau de stress. Si nous décidons qu’une situation est stressante, nous appliquons la réaction automatique du stress « de lutte ou de fuite » causant une montée d’adrénaline, de noradrénaline et de cortisol (hormone de stress). Lorsque votre cœur bat la chamade, que votre visage et votre corps deviennent plus chauds, que vous respirez plus rapidement, que vous suez, que vous avez peur, c’est signe que vous faites une réponse au stress. Le processus du stress est de mobiliser l’énergie pour un éventuel combat ou une fuite. Utilisez cette énergie accumulée en marchant, en montant les escaliers, en contractant vos muscles, en pliant vos jambes, en dansant, faites de l’auto-massage, occupez- vous et faites-le en souriant …Soyez créatif !

2) Activer son système nerveux autonome parasympathique

Il est toujours possible de déjouer notre système de réponse automatique au stress et ainsi diminuer la quantité d’hormones de stress sécrétée en utilisant des méthodes de respiration qui activent le système parasympathique du corps humain (système nerveux générateur de détente) et de ce fait, par la même occasion, calme la réaction du système sympathique (système nerveux activateur du stress). Si vous venez de vivre un moment de stress, vous aurez besoin de plusieurs minutes pour retrouver un certain calme, pour faire redescendre le niveau de cortisol sécrété par votre corps, pour mieux vous concentrer, et réfléchir. Souvent s’éloigner, prendre du recul par rapport à la situation permet le retour au calme et favorise la réflexion. Connectez-vous sur votre respiration « abdominale », sentez bien chaque inspiration et expiration, et faites ce petit exercice, inspirez sur 5 secondes, expirez sur 5 secondes sur plusieurs minutes. Souriez et imaginez que votre rythme cardiaque ralentit. Ainsi, en vous focalisant sur votre respiration, dans le moment présent, vous supprimez les pensées négatives, les ruminations mentales et créez la cohérence cardiaque.

3) Se dissocier de la situation stressante

Souvent utilisée en méditation, la dissociation est très efficace pour la gestion du stress, la dissociation permet de prendre du recul sur une situation passée, présente ou future. Se dissocier c’est s’imaginer être une troisième personne dans la scène, c’est aussi voir cette scène sous un nouvel angle, d’une autre manière. Faites croire à votre cerveau que la situation de stress que vous vivez ou que vous allez vivre n’est pas menaçante. Pensez à quelque chose de positif, de plaisant et d’apaisant (une image, un événement, un moment, une blague, une chanson) et souriez pour essayer d’atténuer votre réponse au stress et surtout permettez à votre corps de lâcher prise. Afin de modifier la quantité de stress ressentie, il faut modifier ses pensées. D’abord en en prenant conscience, en les identifiants et en évaluant comment elles déterminent vos réactions émotives et physiologiques et le choix de vos futures stratégies d’action.

4) Changez vos pensées et ayez confiance en vous !

Chacun de nous élabore des pensées automatiques en permanence. Il s’agit d’un « discours intérieur » conditionné par notre personnalité, notre vécu et notre état émotionnel qui nous conduit à analyser les situations selon un schéma prédéterminé, on généralise souvent une situation selon ce qu’on a déjà vécu dans le passé. Comme mentionné précédemment, chaque pensée crée une émotion et la modification de la pensée influe sur l’émotivité et vice versa. L’émotion et la pensée sont liées, changer ses pensées, c’est changer l’émotion ressentie à l’intérieur de son corps mais aussi sa physiologie et sa propre réponse au stress. Au lieu de dire en permanence « je n’y arriverai pas », « je suis stressé », « j’angoisse ». Dites plutôt « je vais y arriver », « je suis calme », « je suis détendu ». Conditionnez-vous à être dans cet état de détente et manipulez positivement votre cerveau.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s